Si près et pourtant si loin

Au lendemain de la rencontre qui a opposé la France au Pays de Galles, le constat reste le même depuis plusieurs mois : le XV de France ne sait plus comment gagner des matchs qui semblent pourtant à sa portée. Largement dominateurs en première mi temps (16-0), les Bleus s’inclinent finalement 19 à 24.

La désillusion de Camille Lopez et Wenceslas Lauret à la fin de la rencontre. Anne-Christine POUJOUAT / AFP

Un chat noir rôderait-il dans les couloirs de Marcoussis ? Pour le XV de France, les matchs se suivent et se ressemblent et la défaite à un goût de déjà vu. Pourtant auteurs d’une superbe première mi-temps qui laissait penser que la France avait retrouvé son aura, les Bleus de Guilhem Guirado n’ont pas su gérer leur match et laissent une fois de plus s’envoler la victoire. 

Une première période presque parfaite

La première mi-temps laisse s’envoler tous les doutes qui traînent encore dans les esprits les plus critiques : les Français sont prêts. Du jeu rapide, une conquête irréprochable, des enchaînements spectaculaires, des impacts gagnants, tous les ingrédients sont présents pour qu’un match de rugby soit réussit. Tout sourit aux Bleus, qui inscrivent rapidement leur premier essai par la main de Louis Picamoles (7ème minute). Ce même Picamoles que l’on retrouve quelques minutes plus tard, de l’autre côté du terrain, qui sauvera la patrie en empêchant les Gallois d’inscrire leur premier essai suite à un en-avant. Et comme regonflé à bloc par cette incartade dans leur camp, les Bleus et Yoann Huget inscrivent à la suite d’une magnifique action de jeu un nouvel essai (24ème minute). Seul point noir de cette première mi-temps : les échecs au pied de Morgan Parra qui manquera toutes ses tentatives. Le but est alors confié à Camille Lopez qui passe sur le gong un drop au delà de la ligne des 50 mètres et permet à la France de mener largement 16 à 0. 

Le retour des démons français en deuxième mi-temps

La première période a clairement été française, oui mais, un match ça se joue sur 80 minutes, et les Gallois le savent mieux que personne. Aux retours des vestiaires, la confiance et l’envie ont changé de camp. Après seulement 7 minutes de jeu, Tomos Williams profite qu’un joueur français soit au sol pour prendre le trou et se diriger tout droit vers les poteaux. Le Pays de Galles revient à 16 à 7 (47ème minute). Puis quelques minutes plus tard, alors que les offensives sont  françaises, c’est sur une bourde de Yoann Huget, pourtant si brillant en première mi-temps, que George Noth marque de nouveau pour le Pays de Galles (52ème minute). Les Gallois ne sont alors plus qu’à 2 petits points des Français (16-14). La place est alors laissée aux buteurs et un chassé croisé commence avant une interception et une course majestueuse de George Noth qui inscrira l’essai de la victoire pour les Gallois (73ème minute). Le score ne bougera plus et les Français s’inclinent -encore une fois- 19 à 24 sur la pelouse du Stade de France devant des supporters présents, mais résignés. 

 

4 commentaires sur “Si près et pourtant si loin

  1. Philippe Dubert

    Bravo Capucine,
    Belle initiative ! Enfin un blog de fille qui me parle 😀
    Continues

    Philippe Dubert

    Aimé par 1 personne

  2. Didier

    Fallait préparer le crunch discrètement… 😄

    J'aime

  3. Birbis

    Bonjour Capucine,
    Albert et moi partageons tout-à-fait ton analyse, nous étions devant le même match !
    Ma question: les Bleus ont-ils peur de gagner ??
    Quelle préparation psychologique pour cette équipe ?
    Ils ont le talent, pourquoi ne pas le montrer sur toute la durée des 80 minutes ?

    J'aime

  4. Bibiche

    Beaux résumés vivants de ces 2 derniers matchs, en espérant que les français(es) fassent mieux la prochaine fois.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :